Villa Soudin

Le terrain se situe sur les collines Ouest de Nice, en contrebas de l’hôpital de l’Archet. Il offre un léger dévers vers l’Est dans l’axe de la vue mer sur la baie des Anges. La volonté du projet est d’inscrire la maison dans son sol, à la fois pour en minimiser l’impact visuel mais aussi pour permettre à la vue depuis la maison vers la baie des Anges de passer sous l’énorme tilleul (probablement centenaire) à la limite Est du terrain. L’ensemble du terrain va donc être légèrement décaissé (environ 50cm) sous la maison et plus nettement pour les véhicules à l’Ouest (environ 1,50m). En effet, l’accès à la villa depuis le chemin de l’Archet va se faire en contrebas du terrain naturel, afin de créer une plateforme légèrement décaissée qui organise les manœuvres et le stationnement des véhicules. Ainsi, ces fonctions sont mises à l’écart de la vie quotidienne de la maison et des vues proches depuis le Sud et l’est.

Le terrain étant presque plat, la maison va s’organiser sur une équerre orientée Sud et Est qui va régler les pièces de jour au rez-de-chaussée et les pièces de nuit à l’étage. Les façades Nord et Ouest sont assez fermées et ne contiennent que des espaces servants. La totalité des pièces à vivre vont ainsi bénéficier à la fois de la vue et d’un bon ensoleillement. Cette équerre basse et simple, fermée à l’extérieur et ouverte à l’intérieur, va recevoir un enduit lisse à la chaux (ton pierre). C’est l’élément minéral, dans le sol. Le volume recevant les chambres d’enfants à l’étage va être l’élément haut et décalé du projet. Pour accentuer cette dialectique formelle entre l’équerre et ce volume, ce dernier sera habillé d’un parement bois sur ses quatre faces.

  • Programme :
    Construction d’une villa individuelle
  • Maître d’ouvrage :
    Privé
  • Mission :
    Conception et Direction architecturale
  • Réception des travaux :
    2008